Sacrements

L'Église, Corps du Christ, sacrement de l'Amour de Dieu

L'Église, Corps du Christ, est pour le chrétien la sacrement de l'Amour de Dieu. Pour que vive son corps, il n'est pas possible de séparer la tête du reste. Être lié à Jésus le Christ, la Tête, c'est être membre du Corps qui est l'Église. Un sacrement, rencontre d'alliance avec le Christ, n'est pas un acte privé. Il n'est pas possible de le recevoir en dehors de l'appartenace à l'Église. Partager l'Amour du Père, c'est devenir frères et solidaires les uns des autres.

Dans la vie, pour entrer en relation avec les autres, il faut des signes et des paroles.

Il en est de même dans la foi chrétienne et dans la vie en Église. Le sacrement est un signe visible et efficace de la présence, de la grâce de Dieu : il exprime qu'une réalité divine, en elle-même inaccessible, est rendue présente et se manifeste dans des signes visibles. Le sacrement est don gratuit de Dieu, signe de son amour immense pour nous. Le catéchisme de l'Église catholique nous dit : Les sacrements sont "des actions du Christ et de l'Église".

Le sacrement du baptême fait plonger dans cette Alliance de Dieu avec les hommes. Greffé au Christ, solidaire de ses frères chrétiens, le nouveau baptisé annonce à tous les hommes que le Christ est Sauveur, chemin vers le Père. Jésus nous ouvre la voie en annonçant la Bonne Nouvelle à travers ses actes et ses paroles. C'est une grande chance, un bonheur de se savoir aimé et d'apprendre à notre tour à aimer. Un des symboles fort est le Saint Chrême. Nous sommes appelés à répandre la bonne odeur du Christ et diffuser l'amour de Dieu autour de nous : quel beau programme de contribuer au bonheur des autres ! Ainsi l'onction de baptismale nous renvoie à notre triple mission de baptisé, prêtre, prophète et roi: célébrer, annoncer et vivre en chrétien, en étant au service de nos frères.

L'eucharistie exprime le mystère du don de Dieu à l'homme et du don de l'homme à Dieu. Elle construit l'Église. Elle est au centre des sacrements et les six autres sacrements développent ce mystère, chacun dans sa ligne particulière. Elle est source et sommet de la vie chrétienne et nous relie à Dieu et à nos frères. L'Eucharistie est un moment de rencontre privilégié avec Dieu. Cet amour reçu nous transforme et nous aide à réaffirmer notre volonté de vivre en chrétien pour partager ce bonheur autour de nous.

Le sacrement du pardon, preuve d'amour inconditionnel de Dieu, nous apporte une paix intérieure qui nous aide à nous ouvrir encore plus aux autres. Il nous permet de reconnaître nos faiblesses et d'accepter nos limites mais, avec la volonté de changer.

Le sacrement du mariage et de l'ordre sont deux sacrements liés à un choix de vie. Les deux engagent à une ouverture à l'autre, à une attention et un accueil particuliers. L'amour de Dieu se vit et se partage au jour le jour.

Depuis le concile de Trente, en 1547, le nombre des sacrements a été fixé à sept, chiffre de la plénitude. Ces sept sacrements rejoignent sept situations de vie.

- Les sacrements de l'initiation chrétienne: le baptême, l'eucharistie, la confirmation. Ces trois sacrements introduisent dans la communauté chrétienne dont on est appelé à partager progressivement la vie.

- Les sacrements de guérison : Réconciliation et Onction des malades nous ouvrent un chemin d'espérance.

- Les sacrements de l'engagement : L'Ordre et le Mariage consacrent des cheminements de vie baptismale.

Les sacrements sont pour nous une force qui nous permet d'aimer et de « porter du fruit » dans tous nos lieux de vie.
Ils communiquent la vie divine, réalisant notre vocation de fils du Père, frères en Jésus Christ, animés du souffle du même Esprit !


Dans la célébration des sacrements, la Parole de Dieu, les symboles, les gestes, les dialogues, la présence et l'apport des témoins de la communauté chrétienne se conjuguent et se tissent pour donner efficacement la vie de Dieu.
Symboles et rites sont la face visible d'une réalité invisible. le rite est comme un chemin qui réunit par des symboles deux réalités, l'une, visible et sensible, l'autre, invisible et spirituelle. En Jésus-Christ, le monde visible et le monde invisible sont parfaitement unis.


- Baptême

- Confirmation

- Eucharistie

- Pardon et réconciliation

- Sacrement des malades

- Ordre

- Mariage