Les ministres ordonnés

Père Éric Rochetaillade

Nominations - A compter du 1er septembre 2011

Monsieur l’abbé Eric ROCHETAILLADE est nommé curé « in solidum » des paroisses du doyenné Orléans Est. Par ailleurs, il suivra une formation à l’Institut Supérieur de Pastorale Catéchétique.

Nominations - A compter du 1er septembre 2012

Monsieur l’abbé Eric ROCHETAILLADE est nommé aumônier du CCFD

Je suis donc nommé sur le doyenné Orléans Est, avec père Thomas, père Karl-Aymeric. Mais il ne faut pas oublier père Alain Mars (notre doyen qui habite dans le doyenné voisin de la Bionne), père Claude Séjourné qui habite Orléans, Patrice Huboux (notre diacre permanent).
Je suis heureux d’entrer dans cette équipe de prêtres et diacre qui partage sa mission avec des laïcs en responsabilité et avec vous tous (paroissiens depuis longtemps ou récemment arrivés).
Je suis né à Orléans en 1966 de parents orléanais (je suis l’aîné d’une sœur et de deux frères). A Orléans, mon grand père maternel a tenu une épicerie rue sainte Catherine avec son grand frère avant d’en ouvrir une autre avec son épouse dans le quartier des Murlins où ma mère a grandi. Mon père est né et a vécu son enfance puis sa jeunesse à Saint Jean de Braye. C’est dans l’église Saint Jean Baptiste que j’ai été baptisé.
Pour des raisons professionnelles, mes parents sont partis habiter à Gien où j’ai vécu jusqu’au baccalauréat. Puis, j’ai suivi des études agricoles pour obtenir un BTS « Techniques Agricoles et Gestion de l’Entreprise » à Bourges. J’ai ensuite exercé le métier de technicien agricole dans deux coopératives, avant d’entrer au Séminaire Interdiocésain à Orléans et j’ai été ordonné prêtre en 1998.
J’ai commencé dans le doyenné Puisaye-Berry, à Briare le canal (à côté de Gien) pendant 6 ans. Puis j’ai été nommé dans le doyenné Beauce-Pithiviers, à Malesherbes pendant 7 ans.
Depuis plusieurs générations, il existe une maison familiale à Mardié (à côté de Chécy) où nous nous rencontrons régulièrement en famille. Très tôt, à l’âge de 4-5 ans, c’est là que mes grands parents m’ont parlé pour la première fois de la possibilité de devenir prêtre.
Depuis ma nomination dans le doyenné Orléans-Est et mon installation dans le presbytère de Saint de Braye, je peux, en effet, dire que tous mes chemins mènent à Orléans et à son agglomération Est.


Vous avez certainement remarqué que je vais également suivre des études à l’Institut Supérieur de Pastorale Catéchétique à Paris.
Non seulement la catéchèse me passionne mais aussi nous vivons une situation nouvelle :
Aujourd’hui on entre dans la foi à tout âge. L’Eglise doit pouvoir faire des propositions de catéchèse, de découverte de la foi à différents âges, mais aussi à des étapes qui marquent la vie, comme par exemple la naissance d’un enfant, le mariage ou l’entrée dans la vie professionnelle ou la retraite.
Bien sûr, les années de l’enfance seront toujours privilégiées pour l’éveil à la foi et la catéchèse.
En conclusion, voici une conviction que j’aimerais partager avec vous : Chacun peut mieux se connaître, en recherchant une plus juste relation avec Dieu qui est Père, Fils et Saint Esprit.

Père Eric Rochetaillade


Patrice Huboux

Naissance le 25 décembre 1956 à Genève (Suisse). Arrivé à Orléans en 1976 pour exercer le métier de mécanicien avion sur la Base Aérienne de Bricy, j’évoluerai vers le métier de mécanicien navigant en 1982 pour le pratiquer pendant 20 ans, passant dans cette période de l’Armée de l’Air à l’Aviation Civile en 1995. L’aventure aéronautique a pris fin en 2003, avec la cessation d’activité de la compagnie aérienne dans laquelle j’exerçais. L’évolution de mon parcours de foi a participé à ce grand changement professionnel, et depuis 2006 j’exerce le métier de moniteur auto-école.

En 2000, le père André Maunoury, curé de la paroisse Saint-Vincent, m’a demandé de réfléchir à une démarche vers le diaconat permanent. Un long temps s’est écoulé avant que je réponde “oui” à cette invitation à cheminer. Après quelques années de discernement, de réflexion, de prière, de formation, Monseigneur André Fort m’a ordonné diacre permanent le 26 avril 2008 en l’église Saint-Vincent, ordination qui me demande de rester dans mon état de vie d’homme célibataire.
La lettre de mission me met à la disposition des curés de la paroisse Saint-Vincent et des paroisses du Doyenné Est. L’éventail des paroisses est large, les besoins sont importants. Avec le départ du père Stanislas De Christen, j’ai pris en charge la préparation des familles qui demandent le baptême de leur(s) enfant(s), préparations auxquelles je participe également à Saint Vincent. J’accompagne également un groupe de paroissiens de Saint Jean Bosco dans un partage de la Parole.
Depuis 2003 je suis engagé dans le mouvement AMICITIA qui s’occupe de personnes malades et handicapées, dont le siège est à Orléans Saint-Marceau. Nous nous retrouvons pour notre pèlerinage annuel à Lourdes, en juin. J’en assure la direction du pèlerinage depuis le mois de septembre 2010.
Depuis fin 2008, suite à une demande du père Nicolas Souchu j’ai intégré l’équipe en charge de l’Ecole de Prière pour Jeunes (EPJ) du diocèse, dont le père Karl Aymeric de Christen est le prêtre responsable.

Patrice

Philippe MITON

Merci à vous paroissiens de Saint Jean de Braye de m’accueillir ainsi que ma famille dans votre communauté.
Je m’appelle Philippe Miton, enseignat en histoire et en droit, 53 ans marié à Marie-Véronique, et nous avons trois grands enfants Mathieu, Justine et Arnaud.
Je suis diacre permanent, depuis 2004.
Ma mission diaconale est d’accompagner la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique et d’être adjoint en pastorale à la direction diocésaine.

Arrivé depuis quelques semaines à Saint Jean de Braye pour y habiter, il est de coutume dans notre diocèse qu’un diacre exerce son service liturgique auprès de la communauté dans laquelle il vit.
Le diacre est un ministre ordonné pour le service de la charité. Ainsi il est configuré au Christ serviteur « lui qui n’est pas venu pour être servi mais pour servir. »

En cela il collabore avec les deux autres ministères ordonnés dans l’église : les évêques et les prêtres. Le sacrement de l’ordre (il n’y en a qu’un seul) est configuré aux trois dimensions du Christ : le Christ apôtre incarné par les évêques qui rend l’église apostolique enseignant, gouvernant et sanctifiant les hommes et les femmes de leur diocèse, le Christ pasteur celui qui rassemble la communauté qui lui est confiée : les prêtres, et le Christ serviteur : les diacres. Ces trois ministères ne sont pas la propriété de quelques-uns mais sont un service afin que tous puissent vivre de ces trois dimensions : apôtre, pasteur et serviteur.

En quittant la paroisse de Saint Marceau d’où je viens, je les remerciais, ainsi que le Seigneur, de m’avoir fait diacre. En effet, je ne suis pas conforme au Christ serviteur du seul fait de mon ordination, mais aussi par la prière et par les invitations à faire de moi un serviteur à la manière du Christ.
Je rends grâce au Seigneur, d’avoir mis sur ma route depuis 12 ans, des hommes et des femmes qui m’ont aidé à vivre mon ministère comme un service.
J’ai donc une chose à vous demander en m’accueillant, c’est de prier pour moi et ma famille, afin que je sois toujours fidèle au devoir qui est le mien : servir, aider, lier, relier, apaiser, soigner les jeunes et les moins jeunes de la communauté des habitants de Saint Jean de Braye et en particulier les plus petits et les plus pauvres.

Je prendrai peu à peu ma place au sein de votre communauté, merci encore. Philippe Miton