Page d'accueil
INFORMATIONS PRESENTATION LITURGIE ET PRIERE CELEBRATIONS JEUNESSE GROUPES ARCHIVES

HISTORIQUE

bref historique de la paroisse


On connaît mal les origines de cette église.
Au XIIIe siècle elle appartient à l’ordre des Templiers puis, jusqu’à la Révolution à l’ordre des Chevaliers de Malte. Cette église n’échappa pas aux destructions anglaises au cours de la Guerre de Cent ans. Reconstruite à la fin du XVe siècle, elle est de nouveau détruite par les Huguenots en 1567. Elle est reconstruite, une nouvelle fois, sous le règne d’Henri III. La paroisse Saint-Marc est supprimée au cours de la Révolution et sert d’écurie jusqu’en 1799 . Elle sera une première fois restaurée de 1852 à 1859 et définitivement aménagée en son état actuel en 1884.
Des prêtre de l’Oratoire ont assuré le service paroissial habituel pendant quelques années en fin du XXè siècle.
Le territoire de la paroisse Saint Marc était très étendu jusqu’au milieu du XXè siècle. Il s’étendait à l’est de la ligne de chemin de fer Orléans-Vierzon jusqu’aux limites des communes de Saint-Jean-de-Braye, à l’Est, Fleury-les-Aubrais, au Nord-Ouest et Semoy, au Nord, Nord-Est..Au sud la paroisse était limitée par la Loire.
Sur ce grand territoire situé à l’Est d’Orléans, une chapelle importante, la chapelle de la Barrière Saint-Marc, était desservie par le clergé de la paroisse. Dans la seconde moitié du XXè siècle, la chapelle de Saint-Loup fut également rattachée à la paroisse. En 1963 fut édifiée rue de l’Argonne une église consacrée à Saint-Jean-Bosco, dont la zone desservie par cette nouvelle paroisse fut prélevée sur celui de la paroisse Saint-Marc.